La femme de l'aveugle

 

  Un jour s’en va, un jour revient.

Il était une fois, une femme, qui comme bien des femmes était coquette.

On raconte ô nobles auditeurs, que cette femme était mariée à un aveugle de situation bourgeoise.

Aussi, elle passait  des heures à se faire masser, à se maquiller au khôl et à s’habiller

luxueusement,

 Excédé, son mari le lui reprocha un jour:

  • Pour qui te maquilles-tu femme d'aveugle ? lui dit-il.

Elle se tu un moment, puis, lui répondit :

    -    Si tu savais à quel point je suis belle !

    -   Si tu étais aussi belle que tu le prétends, les hommes voyants ne t'auraient pas délaissée.

 Car le sais-tu, si la chouette avait quelque chose de bon, jamais les chasseurs ne l'auraient ignorée.

Les choses sont comme elles sont, et les gens comme nous savons.

      Les paroles les plus douces ont moins de prise sur les femmes

             que les bijoux silencieux.

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir