L’aïd al Kabir

     Jai vu la lune dit Ali à son père.

       -    Où ? demanda Abdallah son grand frère 

       -  Là derrière le grand palmier.

En effet, le croissant de la nouvelle lune marquant le début du mois apparaissait derrière les feuilles.  L’aïd al Adha aurait lieu dans dix jours.

      -   Dis, papa, on va acheter le mouton demain ?

      -   Bien sûr, dit le père, mais c'est toi et Abdallah qui vous en occuperez.

      -   Oh oui papa !

Le jour d’après, les garçons et le père se rendirent au marché de Bab Djebli et choisirent un jeune mouton qu’ils ramenèrent à la maison.

Le lendemain Ali se réveilla tôt, il se lava s’habilla, puis sortit jouer avec le mouton.

Son frère Abdallah était déjà en train de lui donner de l’eau et de la paille.

Les deux garçons s’occupèrent ainsi du mouton tous les jours, ils l’emmenaient avec eux en promenade dans le quartier, une fois même, il les suivit, quand Ali et Abdallah allèrent faire la prière de Maghrib à la mosquée Bouchouicha, et, ils eurent beaucoup de mal à l’empêcher de rentrer dans le lieu saint.

Et puis, le jour de la fête du sacrifice arriva, le moment était venu d’égorger le mouton !

  • Papa, pourquoi tu vas tuer le mouton, demanda Ali les yeux pleins de larmes, pendant que son père aiguisait son couteau.
  • Nous devons le tuer, parce que Dieu l’a ordonné. Répondit le père.

Et il lui raconta, que pour le mettre à l'épreuve Dieu avait ordonné au prophète Ibrahim d'égorger son fils, et qu'au dernier moment l'ange Gabriel avait retenu sa main et remplacé le fils Ismaël par un mouton. Qu’il fallait perpétuer ce geste, mais aussi le faire pour en donner une part aux pauvres, car le partage fait partie de la loi.

 Et quand tu seras grand, il faudra que tu fasses ainsi.

Ali finit par comprendre, mais il était triste.

Puis, en y réfléchissant, il comprit ce que son père voulait dire. 

Il comprit le sens du sacrifice. Que renoncer a quelque chose que l’on aime pour un but plus important, était une des raisons essentielles de la vie.  

Qu'une épreuve est un événement difficile, comme un examen qui éprouve le courage et fait apparaître les qualités morales.  

 

     Nous construisons au travers de nos actes la route du paradis.

 

 

 

                    ***

 

         

  Au lendemain de l'Aïd, un agneau se rendit auprès d'Allah pour se plaindre amèrement de sa condition.

  • Comment se fait-il Ô Dieu le miséricordieux, que tout le monde veuille faire de moi sa nourriture 
    Trouves-tu cela juste ô tout puissant  ?
    Allah l'écouta et il lui répondit :
  • Que te dire mon fils, moi-même quand je te vois... J'en ai l'eau de la bouche

 

               Les cinq doigts de la main ne sont pas égaux.

 

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir