Senteurs de jasmin

Le jasmin est un émerveillement des yeux et de l'odorat. Je suppose que pour vous il évoque bien des souvenirs et des anecdotes...

Ce film de Aldo Catania, a été réalisé en S-VHS puis converti en numérique ; il témoigne d'une journée passée avec un vendeur de jasmin depuis la cueillette du matin, la fabrication des bouquets (blooms) et la vente le soir.

Dans la cour des parfumeurs
La Rose est la reine des fleurs
Son compagnon est le jasmin
Ces fleurs trônent dans les jardins

Le langage des fleurs :

Jasmin : Amour voluptueux
- Blanc :" Commencez donc à m'aimer ";
- Jaune : "Je veux être tout pour vous"

Tous les jardins de Sfax -ou presque- ont leurs rosiers et jasminiers qui répandent en fin de journées des odeurs inégalables; je garde toujours en mémoire les veillées ramadanesques de mon enfance, où mon grand père portait son "machmoum " bien ancré dans sa chéchia, de même que la douzaine de "machmoums" que me confiaient quotidiennement ma grand'mère en été - réunis dans une ancienne boite de tomate- afin de les vendre à 2 francs/pièce.
En Tunisie, le jasmin est souvent porté par l'homme sous forme de "machmoum" alors que la femme le porte sous forme de grand collier.

Il faut , parait il,20.000.000 de fleurs pour distiller 1 litre de parfum de jasmin
Le plus spectaculaire que j'ai pu observer c'est une année ou j'avais loué une villa à Hammamet, villa qui était ornée de 4 magnifiques jasmins de tailles imposantes
Le propriétaire m'avait averti du passage quotidien et matinal des cueilleuses
En effet tous les matins à l'aube donc avant le lever du soleil, plusieurs jeunes femmes venaient dépouiller les arbres de leurs fleurs et ce, une par une
Je n'ai jamais réussi à acclimater un jasmin, sauf une fois ou une espèce tenant plus de la liane que du jasmin et que j'avais placé dans le salon se mit à proliférer d'une maniérai spectaculaire s'agrippant aux rideaux et aux murs et produisant peu de fleurs : je m'en suis très vite débarrassé
Il y a la chanson très célèbre et bien connue d'un ancien chanteur tunisien : tahtel yasmina fellil" de Hedi Jouini

Ce n'est pas une traduction mais plutôt une tentative de restitution des paroles de cette chanson.
La nuit, sous le jasminier
brise , et rosiers à mes côtés,
sur moi se penchaient les branches
pour m’essuyer les larmes

sous le jasminier je me suis assis,
j’ai pris mon luth et j’ai chanté,
mes larmes coulèrent : j’ai pleuré
au souvenir des moments
où tu venais à moi.

Dans un jardin embelli de fleurs
Et parfumé par les rosiers
J’eus le souvenir de ton image
Qui attisa les feux de mon cœur

Nostalgique, solitaire et confus
Pas de lune, pas de chants d’oiseaux
Rien que la brise par-dessus les arbres
Pour me tenir compagnie
Et me consoler.

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn