Les chakchoukas

Chakchouka bil Krâa (courgette)

Mettre dans une casserole du D'hen (à défaut, juste de l'huile d'olive mais c'est meilleur au d'hen), oignons émincés.
Faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient translucides.
Ajouter un peu de piment rouge (de grâce pas d'harissa!) et des tomates fraiches.
Laisser fondre.

Quand la tomate est bien fondue (c'est le secret de tout plat avec tomates fraiches) et qu'on voit bien l'huile qui s'en détache, arroser, saler et ajouter : Poivron en rondelles (corne de bœuf et non ces énormes poivrons sans goût), pommes de terre en rondelles.
Si on en a, ajouter aussi un peu de petis pois surgelés. Couvrir, laisser cuire un peu, PUIS (car cuit moins longtemps) ajouter des courgettes en rondelles et, important, de la menthe SECHE écrasée. La sauce doit être courte. Cette chakchouka ne supporte pas d'être épaisse en tomate, c'est pour cela que je ne mets pas de concentré. Mais on peut en mettre un soupçon.

Si on veut en faire un plat complet, on peut la servir avec des œufs AU PLAT cuits séparément. Sinon, elle est meilleure tiède. Un jour, j’avais un reste que j’ai mis FROID, après avoir coupé les légumes grossièrement en petits bouts, sur des biscottes avec la kémia !


Chakchouka bil Khodhra (en fait, ch. aux blettes)

Ingrédients : Quelques tomates, un peu de concentré, des févettes (foul masri), oignons, vert de blettes (essayer de trouver des blettes avec plus de vert que de côtes. Il en faut beaucoup), huile d’olive ou « dhen » pois chiches (facultatif).

 Mettre dans une casserole du D'hen et qqs morceaux de kadid (à défaut, juste de l'huile d'olive mais c'est meilleur au d'hen), oignons émincés. Faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Ajouter un peu de piment rouge (de grâce pas d'harissa!) et des tomate fraiches. Laisser FONDRE (c'est le secret de tout plat avec tomates fraiches). Quand la tomate est bien fondue, et qu'on voit bien l'huile qui s'en détache, arroser UN PEU, et ajouter un peu de concentré de tomate, un peu de févettes. Laisser revenir encore.

Pendant ce temps, nettoyer les côtes de blettes. Jeter les côtes ou garder cela pour une autre utilisation. Couper les feuilles en petites lanières.

Arroser d’un verre d’eau, ajouter le vert de blettes et du persil. (Attention au sel, tout ce qui est aux blettes en demande moins). Couvrir et laisser cuire.
Quand c’est cuit,  s’il y’a trop de liquide, faire évaporer.
Manger bien sûr avec du pain.
Si vous aimez les pois chiches, on peut en mettre un peu - dans lequel cas il faut qu'ils soient bien cuits, pas croquants (voir note plus bas).
Si vous vous apercevez qu’en fin de compte vous n’avez pas mis assez de blettes et que c’est un peu liquide, vous pouvez rajouter des pommes de terre coupées en rondelles.

On ne met pas de piments à cuire dedans, mais on l’accompagne avec des piments en saumure (‘filfel emmalah ‘)et des olives noires.

 Cette ch. est un délice. Chaude, tiède ou même ... j'en tapais direct du frigo sur une bouchée de pain quand il m'arrivait d'en trouver chez ma mère.

Petit truc pour les pois-chiches : personnellement je n'aime pas les pois chiches en boite, car ils sont souvent petits et pas fondants. Alors je trempe une grande quantité de pois chiches, que je cuis dans « la cocotte min », bien fondants. Je les mets de côté. Je fais bien réduire leur eau de cuisson. Quand elle est froide je la verse dans un bac à glaçons. Quand les glaçons se forment, je les verse dans un sac avec les pois chiches que je mets au congélateur ! Lorsque je prépare un plat qui a besoin de pois chiches, je prélève une poignée dans le sac + un glaçon de pois chiche, que je jette direct dans mon plat en fin de cuisson, juste pour les dégeler. C'est ma mère qui m'avait donné l'idée du bac à glaçons pour pouvoir conserver et utiliser petit à petit des choses comme contenu d'une boîte d'harissa, concentré de tomate, bouillon de viande, court bouillon de poisson etc. ...

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir